Une croisière avec Katy Perry

Pour le lancement de « Prima », le dernier navire de Norwegian Cruise Line, la pop star aux 48 millions de disques vendus était à bord. Visite guidée dans les dédales de cet immense bateau à la poursuite de la chanteuse.

A l’embarcadère de Reykjavik, on n’en croit pas ses yeux. 294 mètres de long, 44 de large, 20 ponts et 143 000 tonnes, prêts à engloutir 2500 passagers… Le faire-part était clair, pourtant on l’imaginait un peu moins potelé ce nouveau-né !

Si l’on n’a jamais été fan des paquebots démesurés, on l’est forcément encore moins à l’heure où bilan carbone et préservation des écosystèmes sont au centre des préoccupations. Mais, une fois à bord, on se doit d’être honnête : ce navire a de l’allure. Et une marraine d’exception : Katy Perry.

La suite après cette publicité

Premiers pas à bord

Plantée dans le Penrose, l’atrium aux parois en verre et courbes futuristes s’élevant sur trois étages, on réalise très vite que croiser Katy Perry sur ce navire ne va pas être chose aisée… Mais d’abord trouver notre cabine. Une mini-suite élégante avec balcon aux tons sobres, et spacieuse. On apprécie la chambre, mais plus encore le plan du navire déposé sur le lit !

La suite après cette publicité

Sans se perdre, nous voici prêts pour assister à la cérémonie de baptême au Prima Theater, salle de spectacle de trois étages pouvant, l’heure venue, se transformer en boîte de nuit. Sur la scène de ce théâtre aux allures flashy de Vegas, Katy Perry livre une performance à la hauteur de l’évènement. A l’issue du concert, une certitude cependant : ce n’est pas ce soir que nous obtiendrons l’autographe de la star demandée par notre… nièce.


Sur le pont.


©
Christian Santiago

“The Haven“, intimité et luxe

Désormais baptisé, le Norwegian Prima peut larguer les amarres jusqu’à sa prochaine escale en Irlande. Et nous, espérer que les deux jours de navigation nous permettent de remplir la mission qu’on nous a confiée.

La suite après cette publicité

La suite après cette publicité

Pas besoin d’être détective pour découvrir que Katy Perry, son compagnon Orlando Blum, et leur fille Daisy, résident dans l’une des 107 suites du luxueux complexe réparti sur 8 ponts à l’arrière du paquebot. A un “e“ du paradis, “The Haven“ est “le refuge“ ultra haut de gamme auquel on accède par ascenseurs privés. Un navire dans le navire, en somme ! Sur son pont soleil, une piscine à débordement surplombe le sillage du bateau.

Bien que l’endroit possède son propre spa extérieur, on espère tout de même trouver la chanteuse en train de se prélasser sur l’une des chaises longues en pierre chaude du Mandara Spa ou sortant de l’une des 20 cabines dédiées aux soins. Chou blanc ! Un coup d’œil dans la salle de sport mitoyenne… Personne. Elle n’est pas non plus au casino. Pas plus dans les boutiques de luxe dispersées sur trois étages.

Peut-être sur l’Ocean Boulevard ? Si l’on croise du monde sur ce pont extérieur bordé de salons en plein air, de terrasses de bars, et doté de piscines à débordement et d’un pont en verre qui nous donne l’impression de marcher sur l’eau, aucune trace de Katy Perry. On commence d’ailleurs à désespérer de la croiser un jour…   

Le tour du monde dans l’assiette

A table.


A table.


©
Christian Santiago

Notre montre connectée nous félicite d’avoir dépassé les 10.000 pas quotidiens, performance qui nous a d’ailleurs ouvert l’appétit. Si les mathématiques ne sont pas notre fort, le calcul est vite fait : avec les 17 restaurants que compte cette ville flottante, nous pouvons, le temps de la croisière, ne jamais manger au même endroit. En théorie… puisqu’il n’est pas facile d’obtenir une réservation dans l’un des 9 restaurants de spécialités. Mais, avec ses 11 espaces, l’“Indulge Food Hall“ est un bon compromis pour découvrir un large éventail de cuisines du monde. “The Haven“ ayant son restaurant privé, on sait que les probabilités pour qu’on se retrouve à côté de la table de la chanteuse sont faibles.

La croisière s’amuse

Le lendemain, on décide de parcourir l’espace dédié aux sensations fortes. Avec “Prima Speedway“, le plus grand circuit de karting en mer, et “The Drop“, premier toboggan en chute libre au monde, ce n’est pas Katy Perry qu’on trouve sur le pont 18, mais une bonne dose d’adrénaline. En train de nous remettre de nos émotions avec une partie de mini-golf, on croit apercevoir la star de la pop. Le temps de poser notre club, il est trop tard… On reprendra demain.

Alors que nous nous apprêtons à poursuivre notre quête, une rumeur, vite confirmée, laisse entendre que la star et sa famille ont abandonné le navire au port de Cobh où nous venons d’accoster. Malgré notre échec cuisant, nous sommes soulagée d’être libérée de la pression de l’autographe. Et on va enfin un peu profiter, l’esprit libéré, de ce mastodonte des mers.

 

We would love to give thanks to the author of this write-up for this awesome content

Une croisière avec Katy Perry

Our social media profiles here , as well as other pages on related topics here.https://kjovi.com/related-pages/